Focus Media planning

Le print n’est pas mort, vive le print (et autres médias traditionnels !)

Dans le cadre de notre programme éditorial « Penser notre monde » pour les 25 ans de Brains Agency, notre thème du mois de janvier est « L’ENJEU DE L’INFORMATION A L’ERE NUMERIQUE», le journalisme et la presse devant se transformer pour survivre.

Notre parole d’expert est par conséquent dédiée aux médias traditionnels (presse, TV, radio) et aux nouvelles pratiques du media planning.

Besoin d’accompagnements pour décrypter ces tendances, construire et mettre en œuvre un plan media en adéquation avec vos objectifs ?

N’hésitez pas à nous solliciter pour vous y aider.

En attendant, retrouvez la tribune de notre experte, qui depuis 25 ans au sein de l’agence porte les stratégies médias de nos clients.

Bonne lecture.

Florence Lehébel

florence.lehebel@brains-agency.com

 

 

Patricia Marcellot

Directrice Conseil

 

 

 

 

 

Querelle des Anciens et des Modernes… Le retour ?

Même si a priori il peut sembler incongru de s’y référer, cette querelle qui opposa au XVIIe siècle les Anciens et les Modernes en divisant ceux qui considéraient que les œuvres de l’antiquité ne pouvaient être surpassées et ceux qui pensaient qu’il fallait, au contraire, innover et trouver des solutions correspondant à l’esprit de l’époque, cette querelle donc trouve encore un écho dans notre paysage médiatique.

Faut-il privilégier les médias traditionnels ou les nouveaux médias ?

Quand on parle de nouveaux médias, on s’imagine immédiatement que le monde est en train de changer. Pourtant, il a déjà changé et il continue de le faire.

Ainsi, l’audience et les revenus des médias traditionnels ont considérablement été grignotés par les grands acteurs du numérique. Pourtant, si Internet est de plus en plus présent dans le paysage médiatique, il reste un support dans le lequel les français ont le moins confiance, comme le confirme le dernier Le baromètre sur la confiance des Français dans les médias, réalisé tous les ans par Kantar Public et Kantar Media pour La Croix.

La radio reste le media le plus crédible pour 56% des personnes interrogées, suivie par la presse pour 52%, en forte hausse, par la télévision pour 48%, en forte hausse également, et par internet pour seulement 25%.

Aujourd’hui, la méfiance à l’égard de l’information trouvée sur internet continue de progresser : 2 internautes sur 3 pensent que les choses ne se sont pas vraiment déroulées telles que relatées sur internet. Les médias traditionnels restent les garants de la qualité de l’information.

Les livres et les journaux sur papier ont survécu à l’arrivée de la radio et la radio a elle-même survécu à l’invention de la télévision.

L’avènement de l’ère du numérique ne signifie donc pas l’abandon systématique des médias traditionnels dans une stratégie de communication.

Ne peut on avancer en oubliant l’idée qu’il faudrait perdre obligatoirement les bénéfices des acquis et de l’expérience ?

Pourquoi ne pas tenir compte des apports du passé et les mêler aux nouveautés pour progresser ?

A chaque media, son rôle : la presse pour sensibiliser son audience cible dans un contexte qualitatif et choisi, l’affichage pour favoriser la notoriété, la radio pour sa proximité, son ciblage, son accessibilité, internet, pour sa flexibilité et sa data…

A chaque annonceur, sa stratégie de communication, adaptée et optimisée, jouant sur la complémentarité des médias : là, où on touchera sa cible par la qualité du contenu, là, on choisira de cibler une audience précise dans un contexte affinitaire…

A chaque objectif, son choix, ses médias, son bénéfice.

Aujourd’hui, la communication interactive complète la communication traditionnelle.

Fin de la querelle des Anciens et des Modernes !