Bachelor : une formation supérieure très prisée

Si le programme Grande Ecole qui fait la réputation des établissements supérieurs français, n’est plus à présenter, le Bachelor, pourtant nouveau venu dans le monde des diplômes d’études supérieures, connaît déjà un succès retentissant.

Et, signe qui ne trompe pas, même les plus grandes écoles (ESSEC, EMLYON, ESCParis en septembre 2015…) proposent désormais cette formation.

Un diplôme recherché

Excellente préparation à la vie professionnelle, il ne ferme pas pour autant les portes à des études longues et laisse la possibilité aux étudiants de poursuivre jusqu’au grade master – même si comme le note Jean-Michel Blanquer dans une interview au Monde cette passerelle est peu usitée.

Mais quelque soit le projet de l’étudiant l’engouement pour ce diplôme ne faiblit pas et que ce soit de leur point de vue ou de celui des entreprises de nombreuses raisons expliquent ce phénomène.

Les premiers le choisissent pour son aspect professionnalisant, court (3 ou 4 ans) et donc moins onéreux et pour son taux d’embauche élevé (une enquête des EGC montrait ainsi que 90% des diplômés de Bachelor souhaitant travailler trouvaient un poste à la sortie).

Les secondes se félicitent de voir arriver sur le marché du travail de jeunes professionnels rodés au fonctionnement de l’entreprise, plus dans la pratique et immédiatement employables.

Les écoles ne sont pas en reste et elles aussi trouvent dans cette nouvelle formation une manne  inespérée alors que le secteur est de plus en plus concurrentiel et que les pressions financières sont accrues.

Une multiplication de l’offre et une cible mouvante : comment s’entendre

En conséquence du goût prononcé pour ce diplôme de la part de ces trois acteurs, l’offre pléthorique de formation : de l’hôtellerie à la finance, il existe aujourd’hui un Bachelor pour chaque profil. Mais avec plus de 200 Bachelors répartis sur l’ensemble des régions de France, il est difficile pour un futur bachelier ou un jeune étudiant en reconversion de se repérer dans la profusion des offres.

Les écoles quant à elles doivent faire face aux habitudes d’une cible particulièrement difficile à comprendre et capter : les 17- 20 ans. On les sait peu captifs, adeptes des informations claires et rapides et se servant des réseaux sociaux comme principales source de renseignements. Cette multiplication des sources et des supports, doublée d’une nécessité d’adapter le contenu et la prise de parole demandent une production et une réactivité accrue du côté des écoles.

Fatalement, l’inflation d’offres de formation d’une part et des points d’interaction entre étudiants et écoles d’autre part tendent à la cacophonie.

Imaginer des solutions pour rendre les communications efficaces

Cette question n’est pas propre au diplôme Bachelor et débouche sur des solutions toujours plus innovantes pour s’adresser à la cible jeune : Studdyquizz, ILearning, la plateforme Melty et dernier né pour répondre spécifiquement à la formation en trois ans : Bachelors de France

C’est pour remédier à cette perte d’informations et à l’altération du message que Bachelors de France a été imaginé. Sous cette appellation se trouvent réunies une application et une communauté digitale. Lieu d’informations, d’échanges, d’orientation pour les futurs étudiants, Bachelors de France permet aux établissements d’enseignement supérieur de s’adresser facilement à leurs prospects pour se faire connaître d’eux mais aussi les tenir au courant des formations proposées, leurs évolutions et les dates de concours.

Pour les étudiants, ils trouvent rapidement les informations qui les intéressent et peuvent interagir facilement avec la communauté  des futurs bachelors.

La communication auprès des populations jeunes est une communication mouvante et qui se doit d’adapter ses prises de paroles et lieux d’interaction constamment et rapidement tout en conservant une communication institutionnelle et de recrutement traditionnelles (plaquette, site web, print, salons…)

Un challenge pour les écoles et les agences qui les accompagnent.

Vous pouvez télécharger la version Androïd Bachelors de France ici, La version IOS sera disponible en mars.

Rachel Nullans