Connaissez-vous ceux à qui vous vous adressez ?

A l’ère numérique nous sommes passés de la cible à l’audience. Un glissement qui n’est pas quesémantique. Car si nous reprenons ce bon vieux Littré :
« Audience » vient du latin « audientia » de « audire » qui signifie « ouïr ».

Attention on vous écoute…

Les différents consommateurs (appelons un chat un chat) sont devenus exigeants par rapport à ce que vous leur dites. Finie la publicité assénée, aujourd’hui on vous demande qualité et pertinence. Et qui dit pertinence dans un discours, dit connaissance et compréhension de celui à qui il est destiné.

On peut s’appuyer ici sur un des principes qui font un grand leader selon un article paru à l’occasion du World Economic Forum Annual Meeting
«It helps to be a good communicator that means above all understanding your audience*. »

On est en droit de penser que ce qui a permis à Churchill d’obtenir l’adhésion du peuple anglais pendant la seconde guerre mondiale peut fonctionner dans un contexte certes moins guerrier mais qui demande aussi une stratégie.

Comprendre votre audience, cela demande une volonté de votre part et ce ne sont pas les outils d’accompagnement qui manquent : du bon vieux focus groupe à l’AB Tasty en passant par un paramétrage intelligent de vos différents outils analytics. Cela demande aussi une réflexion en amont : quels sont vos indicateurs clés ? quel type d’actions voulez-vous privilégier ? selon quelle temporalité ? ….

D’autant plus qu’il n’y a pas UNE audience mais des audiences, et c’est particulièrement vrai dans le secteur de l’ESR : lycéens, Alumni, Formation Continue, ……
Pas de panique, vous n’êtes pas seuls !

… pour mieux vous répondre

On ne le dira jamais assez, le 3.0 c’est la victoire du dialogue. Twitter, Facebook, Snapchat, Instagram, Youtube, … La liste est longue et s’allonge encore avec… les bots (stade ultime de la compréhension de l’audience si on veut un bot efficace).
Et la qualité d’un dialogue se juge à la capacité à répondre et à s’adapter. Vous sentez déjà le cercle s’approcher : cette capacité n’est possible que si vous connaissez votre interlocuteur…

Vous le voyez la connaissance de l’audience demande à la fois stratégie, réflexion, adaptabilité et affinage des outils. Car comme toute entité, l’audience mue et change et il ne faut pas que ce soit sans vous.
Maintenant que vous savez leur parler, reste la question de la stratégie de visibilité de vos messages… mais ça c’est encore une autre histoire !

L’agence Brains vous accompagne dans votre meilleure connaissance de votre audience. N’hésitez pas à contacter nos consultants : contact(at)brains-agency.com

*Etre un bon communiquant peut aider, cela demande de comprendre votre audience.